Interview de Clément Gonzalez

Créé par la Ville de Levallois pour offrir un tremplin à la jeune génération du cinéma, le Festival Ptit Clap reçoit chaque année des centaines de courts métrages. Clément Gonzalez a tenté sa chance en 2012 et a remporté le Grand Prix du Jury…

clement-gonzales

Clément lors de la cérémonie de remise des prix en 2012

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots, quel a été ton parcours ?

Je m’appelle Clément Gonzalez, j’ai 23 ans et je suis réalisateur. Je suis sorti de mon école de cinéma il y a maintenant 2 ans et demi, et depuis, j’ai alterné entre petits boulots dans le milieu du cinéma (Électricien, régisseur…) et projets personnels (courts métrages et clips). Je suis aussi co créateur du collectif 109.

Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir réalisateur ?

J’ai commencé par prendre des cours de théâtre quand j’étais jeune et j’ai toujours aimé regarder des films. Du coup, en grandissant, des envies de réalisation me sont venues. J’ai commencé à réaliser mes premiers petits courts métrages jusqu’à y penser plus sérieusement en rentrant au lycée.

Que fais-tu en dehors de la réalisation ?

Je suis un accro de musique. J’en écoute tout le temps. Je vis avec un casque sur les oreilles. Mais je ne pratique pas (encore…).

As-tu des projets en cours ? Une actu à partager avec nous ?

J’ai réalisé deux courts métrages en 2012. Je suis dans la phase de « promotion » où je cherche à les montrer un maximum en festival. J’ai co-réalisé quelques clips pour le collectif de rap français « L’Entourage », d’autres devraient suivre. Quelques projets d’écritures aussi mais rien de précis à annoncer encore.

clement-gonzales2

Revenons sur tes projets passés, y a-t-il eu une étape clé lors de la réalisation d’un de tes films ? Un moment qui t’as fait mûrir en tant que réalisateur ?

Je dirais surtout l’expérience en général. J’ai le sentiment d’être plus sûr de moi, de mes choix grâce à l’expérience que j’ai emmagasinée. J’ai beaucoup de mal à regarder mes premiers courts, j’ai beaucoup appris des erreurs que j’estime avoir commis. Mais il me reste tellement à apprendre !

As-tu pour habitude de travailler avec une équipe ou un réseau ?

Oui, j’ai co-fondé un collectif, le Collectif 109 avec qui j’ai l’habitude de réaliser la plupart de mes projets.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune réalisateur ou une jeune réalisatrice débute ?

En vouloir, prendre des initiatives, ne rien lâcher. Et bien s’entourer !

Qui sont les réalisateurs qui t’inspirent ? Les films qui t’ont marqué ?

J’ai toujours beaucoup de mal à répondre à ce genre de question. J’ai beaucoup de respect pour des réalisateurs comme Fincher, Paul Thomas Anderson, Wes Anderson, Christopher Nolan, Sam Mendes pour les américains. Les comédies Appatow & co aussi. En France, j’aime beaucoup Remi Bezancon, Philippe Lioret, Nakache et Toledano…

Quelques mots sur ta venue au Festival Ptit Clap ?

Une superbe expérience. Mon premier « vrai » festival en tant que réalisateur ! En plus, on remporte le Grand Prix avec un film non produit et réalisé en 48h, une énorme surprise ! On était tous super heureux, on a fêté ça toute la nuit !

Ses courts métrages :

  • “Le Grand Jour” 2010
  • “Nouveau Départ” 2011
  • “Casse Gueule” 2011
  • “As It Used to Be” 2012
  • “Du sable dans les pompes” 2012
  • “Ça tourne à Paris” 2012

 

Site du collectif 109